Passer directement au contenu principal
Souvenirs culinaires
Les délices culinaires suédois. Il existe de nombreuses spécialités suédoises traditionnelles qui constituent d'excellents souvenirs à rapporter chez soi.
Crédit photo: Julia Trygg

Du fika au pain plat : 11 souvenirs culinaires suédois incontournables

Les encas suédois traditionnels, à l'image de la viande de renne séchée et des célèbres bonbons tels que les réglisses salées, constituent d'excellents cadeaux. Mais vous pouvez aussi apprendre à confectionner le sucre d'orge parfait ou à réaliser votre propre pain plat. Découvrez notre sélection de souvenirs culinaires irrésistibles et originaux pour un authentique goût de Suède.

Le caviar de Kalix sur du pain plat
Le corégone blanc est le plus petit saumon du monde. Chaque poisson permet d'obtenir environ 3 à 5 grammes d'œufs. Le seul additif figurant dans le Kalix Löjrom est le sel (à hauteur de 4 %).
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le caviar de Kalix (« Kalix löjrom »)

Les œufs de corégone blanc de Laponie suédoise sont le premier produit culinaire suédois à avoir reçu une Appellation d'origine protégée (AOP) en 2010. Souvent baptisé « L'or de la baie de Botnie », le caviar de Kalix doit son goût caractéristique aux eaux saumâtres des archipels de Piteå, Luleå, Kalix et Haparanda. Considéré comme l'un des ingrédients les plus uniques au monde, il est récolté par moins de 40 pêcheurs professionnels. Le caviar de Kalix est généralement servi sur du pain plat, accompagné d'oignon rouge finement émincé, d'aneth et de crème fraîche. Il est servi dans les meilleurs restaurants de Suède, mais on le trouve également sur les marchés, dans les magasins de produits de la mer et en ligne.

La viande de renne
Aliment incontournable du nord de la Suède, la viande de renne se mange de différentes façons : en filets, en boulettes, dans les hamburgers ou en guise de collation.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

La viande de renne (« renkött »)

La viande de renne est un ingrédient important dans la cuisine samie, le peuple suédois autochtone qui vit dans les contrées au Nord du pays depuis des milliers d'années. Cette viande maigre, succulente et savoureuse est habituellement préparée selon des techniques traditionnelles de salage, de fumage et de séchage. La forme la plus populaire est le « souvas », qui signifie « fumé » en langue samie. En 2003, le « souvas » est devenu le premier produit Slow Food Presidia de Suède, une liste de préservation culinaire composée de produits alimentaires locaux et culturellement essentiels. En matière de souvenir à rapporter avec vous, privilégiez la viande de renne séchée, qui s'associera à merveille à une bière bien fraîche.

Le fromage de Västerbotten
Aujourd'hui, le fromage de Västerbotten est exclusivement produit par l'entreprise de produits laitiers Norrmejerier. Grâce à ce fromage, cette dernière dispose depuis 1990 du statut de Fournisseur officiel de Sa Majesté le Roi.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le fromage de Västerbotten (« Västerbottensost »)

Souvent servi dans une quiche, le fromage de Västerbotten est un incontournable des fêtes suédoises, à l'image de Midsommar ou de Noël. Comme son nom l'indique, ce fromage provient du comté de Västerbotten, au nord de la Suède. Pour être fidèle à la recette originale secrète, il doit être réalisé dans le nord du pays, à partir de lait de vache, et vieilli pendant au moins 14 mois. Il présente une texture ferme et granuleuse, ainsi qu'un goût salé et puissant. Il est possible de trouver du fromage de Västerbotten dans tous les grands supermarchés et dans les restaurants traditionnels. Il fait généralement partie de l'amuse-bouche S.O.S (en suédois « smör, ost, sill », ce qui signifie beurre, fromage et hareng). Si vous envisagez de rapporter du fromage suédois à la maison, n'oubliez pas d'acheter un « osthyvel », un accessoire de découpe que l'on retrouve dans toutes les maisons de Suède.

La confiture de plaquebière
La mûre arctique ou plaquebière est un fruit à noyau qui renferme jusqu'à quatre fois plus de vitamine C qu'une orange. Vous trouverez de la confiture de plaquebière dans les supermarchés et sur les marchés suédois.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

La confiture de plaquebière (« hjortronsylt »)

Douce, fruitée et légère - ou intense et aigre. Il n'est pas facile de décrire la saveur de la plaquebière à des personnes qui n'en ont jamais goûtée. Ce fruit aux bonnes valeurs nutritionnelles transforme les forêts suédoises en un océan doré de mi-juillet à mi-août pour les personnes qui ont la chance d'en trouver. Avec sa belle couleur ambrée, cette baie prospère dans les marécages ensoleillés partout en Suède, même si on en trouve davantage au nord du pays. Dans les foyers suédois, la plaquebière est souvent présente sous forme de confiture. N'hésitez pas à en rapporter un pot à la maison, que vous dégusterez sur des gaufres, accompagnées de crème fouettée. Vous pouvez également la faire chauffer et la servir en guise de dessert avec de la glace à la vanille. C'est exquis !

Le pain plat
Traditionnellement, le pain plat suédois se déguste en sandwich, garni du célèbre hareng fermenté. Il est également utilisé dans le secteur de la restauration rapide, autour d'un hot-dog ou fourré de purée de pomme de terre.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le pain plat et le pain croquant (« tunnbröd » et « knäckebröd »)

Le pain plat et le pain croquant sont deux versions différentes du pain suédois traditionnel que l'on trouve dans tous les supermarchés. Moelleux ou croustillant, et réalisé à partir de blé, d'orge ou de seigle, le pain plat est plus courant dans le nord de la Suède, tandis que le pain croquant est présent partout dans le pays et généralement fabriqué à partir de seigle. Mjälloms Tunnbröd sur la Haute Côte est la plus ancienne boulangerie suédoise fabriquant du pain plat. En été, vous pouvez réserver un cours de cuisine pour préparer votre propre pain plat, ou acheter à toute heure une sélection de déclinaisons de ce pain plat dans la boutique de l'établissement. En matière de pain croustillant et croquant, Skedvi Bröd dans le comté de Dalécarlie a reçu une Indication Géographique Protégée (IGP) en novembre 2023. L'ancienne fabrique est récemment devenue une véritable destination gastronomique, où vous trouverez des halles, un restaurant, une exploitation laitière, une serre et un café d'été.

La farine d'avoine rôtie
Elle peut être utilisée dans des pizzas, des pancakes, des pains au levain ou des sponge cakes. Il vous suffit de remplacer votre farine habituelle par de la skrädmjöl pour insuffler un tout nouveau goût à vos plats.
Photo: Julia Trygg

La farine d'avoine rôtie (« skrädmjöl »)

La « Skrädmjöl » est originaire du comté de Värmland dans le centre-ouest de la Suède. On considère que l'idée des graines rôties est née au 17e siècle afin d'éviter le moulage. Les fermiers faisaient alors rôtir les graines dans des fours en pierre avant de les moudre en une farine au petit goût de noisette. Pour pouvoir porter le nom de « skrädmjöl », l'avoine doit être cultivée, séchée, écossée et rôtie dans le comté de Värmland. L'auteure suédoise et lauréate du prix Nobel Selma Lagerlöf (1858-1940) fut l'une des premières personnes à vendre cette farine. Aujourd'hui, seulement quelques moulins – Stöpafors Kvarn, Björkaholm Qvarn et Femtå Qvarn – produisent encore de la skärdmjöl, et il peut être assez difficile de s'en procurer en dehors du comté, mais des boutiques en ligne suédoises en vendent. La skrädmjöl a reçu une certification IGP et se trouve sur la liste Slow Food Presidia.

Les biscuits au gingembre
Le pain d'épices se décline sous toutes les formes et tailles, et constitue un élément indispensable du Noël suédois. Vous pouvez le réaliser vous-même ou acheter de la pâte ou des biscuits tout prêts en supermarché.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Les biscuits au gingembre (« pepparkakor »)

Les « pepparkakor » sont vendus en supermarché tout au long de l'année, mais ces biscuits épicés et croustillants sont incontournables en période de Noël. Sur les marchés de Noël, vous en trouverez des versions en forme de grand cœur, ornées d'un glaçage. Vous pouvez également imiter les Suédois et passer un après-midi à construire et décorer votre propre maison en pain d'épices. Afin de réaliser vos propres biscuits, il vous suffit de trouver une recette classique et d'acheter des emporte-pièces. Les formes les plus courantes sont les étoiles, les cœurs, les cochons, les bonhommes et les bonnes femmes, mais les boutiques de souvenirs proposent toutes les formes possibles ou presque, y compris des élans ou des lávvus. Dégustez vos biscuits au gingembre avec un verre de lait ou de « glögg ». Ils sont également succulents accompagnés d'un morceau de bleu ou de brie. Vous pouvez vous faire plaisir sans modération : selon un proverbe suédois traditionnel, le fait de manger des « pepparkakor » rend gentil.

« Polkagris »
Le sucre d'orge rouge et blanc est originaire de Suède. Toutefois le « polkagris » est réalisé à partir de vinaigre, ce qui le rend plus tendre et plus mou que son équivalent américain.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le sucre d'orge (« polkagris »)

Le « polkagris » est une autre douceur suédoise, aujourd'hui devenue incontournable à Noël dans le monde entier. Cette confiserie rouge et blanche a été réalisée à la main pour la première fois sur une table en marbre dans le sud de la Suède en 1859. Traditionnellement sous forme de bonbon rond à la menthe, les « polkagrisar » se présentent aujourd'hui sous forme de bâtons aux multiples saveurs. On en trouve dans toute la Suède, mais si vous êtes en quête d'authenticité, rendez-vous dans la ravissante ville de Gränna dans le comté de Småland. « Äkta Gränna Polkagrisar » détient une certification IGP. À la boulangerie Grenna Polkagriskokeri, vous pouvez vous joindre au pâtissier pour réaliser vos propres bonbons, tout en découvrant l'histoire de ces confiseries rayées, inventées par une mère célibataire.

« Spettekaka »
La hauteur d'un gâteau pyramide suédois traditionnel se situe généralement entre 16 et 64 cm. Afin de pouvoir porter le nom de « spettekaka », le gâteau doit être réalisé dans le comté de Scanie.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le gâteau pyramide (« spettekaka »)

Plus le gâteau est gros, plus la fête sera belle ! Telle était autrefois la philosophie dans le comté de Scanie, au sud de la Suède. Remontant au 17e siècle, le gâteau « spettekaka » croustillant était traditionnellement cuit à la broche et décoré d'un glaçage blanc ou rose. Réalisé à partir d'œufs, de farine de fécule de pomme de terre et de sucre, le gâteau fond en bouche, sans être particulièrement sucré. Sa forme le rend quelque peu difficile à transporter, mais ne désespérez pas s'il se casse. Le spettekaka est censé être dégusté en morceaux, accompagné de glace, de baies ou de fruits frais. Aujourd'hui, il est servi à l'occasion des mariages ou des fêtes telles que Noël ou Midsommar. Il fait l'objet d'une certification IGP.

Les bonbons en vrac
Les « Lördagsgodis » ou « bonbons du samedi » sont un concept suédois datant des années 1950 qui fait référence à la période pendant laquelle les autorités conseillaient de ne manger des bonbons qu'une seule fois par semaine.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Les bonbons en vrac

Les Suédois raffolent des bonbons. Selon les sources, un Suédois consomme environ 16 kilos de bonbons par an, un vrai record mondial ! Les bonbons en vrac sont particulièrement prisés et la sélection est incroyablement variée : vous trouverez des murs entiers de bonbons colorés vendus au poids dans tous les supermarchés, kiosques et stations-service. Pensez à rapporter certaines de ces variétés à la maison :

  • Dumle, un caramel mou enrobé de chocolat et Kexchoklad, un biscuit gaufrette croustillant recouvert de chocolate.
  • Ahlgrens bilar - des bonbons gélifiés roses, blancs et verts en forme de voiture.
  • Réglisse salée - une confiserie prisée des Suédois, déclinée sous de nombreuses formes et intensités, notamment les célèbres Djungelvrål, des bonbons gélifiés en forme de singe, recouverts de réglisse salée.

Tous les bonbons ci-dessus peuvent être achetés en sachets préemballés.

« Hallongrottor » et « Dammsugare »
Cette pâtisserie doit son petit nom suédois de « dammsugare » (aspirateur) au fait que les boulangers d'autrefois utilisaient les restes d'autres pâtisseries et les trempaient dans le punsch pour réaliser ces petits gâteaux.
Photo: Julia Trygg/ Visit Sweden

Le fika suédois

Impossible de séjourner en Suède sans profiter d'un ou de plusieurs « fika ». Cette délicieuse habitude consistant à déguster une tasse de café et une petite douceur fait partie intégrante du mode de vie suédois. La pâtisserie la plus populaire du fika, la brioche à la cannelle, a même sa propre journée le 4 octobre. Si les brioches à la cannelle sont meilleures lorsqu'elles sont dégustées fraîches, le concept des « sept sortes de biscuits » sera bien plus facile à rapporter à la maison. Ces petits biscuits se trouvent dans toutes les pâtisseries, les cafés et les épiceries. Vous pouvez également opter pour le traditionnel « dammsugare » (signifiant littéralement « aspirateur »), un roulé cylindrique aromatisé au punsch et recouvert de pâte d'amandes et de chocolat.

Remarque : les produits alimentaires peuvent généralement circuler librement entre les pays de l'UE. Vérifiez les règles spécifiques en vigueur dans votre pays.

Explications concernant les appellations

Appellation d'origine protégée (AOP) : les noms de produits bénéficiant d'une AOP sont ceux qui ont le lien le plus étroit avec leur lieu de fabrication. C'est l'appellation la plus forte de l'UE. Exemples : le champagne, le gorgonzola et le jambon de Parme.

Indication géographique protégée (IGP) : l'IGP renforce le lien entre une région géographique spécifique et le nom du produit, lorsqu'une qualité particulière, une réputation ou une autre caractéristique est essentiellement attribuable à son origine géographique. Exemples : le jambon de Westphalie, le miel de Provence et le bleu danois.

Source : Commission européenne

Slow Food Presidia : les Presidia soutiennent une production de qualité en risque d'extinction, protègent des régions et des écosystèmes uniques, honorent des méthodes traditionnelles de fabrication et protègent des races originelles et des variétés locales de plante. Exemples : le gouda vieux artisanal et la pomme de terre Corne de Bamberg.

Source : Fondation Slow Food pour la biodiversité